La traversée

de traverser
en classe économique

Le printemps vient de commencer
et il y déjà des victimes
à propos des incendies de forêt à l’est
Qui s’acharne
à toujours envisager le pire

Pourrais-je demeurer quelques jours
pour écrire une pastorale ?
pourquoi pas parcourir d’autres vers
et gravir le chemin de l’ermitage
(une pause)
Comment vas-tu ?

pour traverser
il est presque possible de s’y rendre en voiture

jusqu’aux morceaux choisis de l’âge d’or
indifférent au babil d’un ruisseau
dormir d’une oreille seulement
Capture and Share the World’s Moments
sous la peau les brûlures des genêts,
pas la morsure du serpent inoffensif,
mais j’ai bien vu la licorne au sourire féminin,
(entrée)
Envoyez-moi un avant-goût
de l’utopie

pour traverser
qu’ils se donnent la main

pour s’endormir
ils visionnaient des vidéos
de massacres et de catastrophes
sur youtube
où sous les décombres
les fourmis chargées du reste des corps
La poésie
le berger m’a dit
c’est réciter des mantras
en basket et survêtement adidas

Quand la montagne a explosé
j’ai écrit
échangeons nos pronoms personnels
tu te glisseras dans mon dos
et tiendras mon sexe fermement dans ta main
Voudras-tu m’accorder ta clémence ?

de traverser
à l’endroit

IMG_1948

Publicités
Cet article a été publié dans poèmes par temps de crise. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s