TIRS

6ème page : « Le gouvernement d’Orsenna, comme celui de tous les Etats mercantiles, s’est toujours distingué par une méfiance jalouse à l’égard des chefs, et même des officiers subalternes, de ses armées et de ses flottes. Contre les risques d’une intrigue ou d’un coup d’Etat militaire, longtemps redouté à l’époque où des guerres continuelles l’obligeaient à tenir en campagne des forces importantes, l’aristocratie d’Orsenna n’a pas cru se prémunir assez en imposant la plus étroite sujétion des cadres militaires au pouvoir civil »
42 ans.
84 morts dont 55 pour la seule ville de Benghazi.
6ème page : « le gouvernement d’Orsenna ».
42 ans de règne, il est originaire de Syrte.
30 ans, coiffeur : « la police, quand elle  vu tout ça, elle a quitté la ville. »
84 morts.
3% de chute à la bourse de Milan.
30 ans, coiffeur.
22 secondes.
6ème page.
2 mirages F1 se sont posés à Malte.
22 secondes, sous un grand parapluie, au sortir d’une auto.
4ème producteur de pétrole en Afrique.
173 morts depuis le début de la contestation.
1000 barils.
8548 kilomètres entre Tripoli et Caracas.
1000 barils par jour, la production de Wintershall, filiale de l’allemand BASF.
8h30 : « nous avons les armes, l’armée a des armes, les forces qui veulent détruire la Lybie ont des armes. »
300 à 400 morts.
1000 barils par jour.
27 ambassadeurs de l’U.E. ont condamné la répression.
4ème producteur de pétrole en Afrique.
300 à 400morts.
27 ambassadeurs.
27 ans, maçon : « il n’y a pas de police. »
1000 dollars.
160 kilomètres de Benghazi, un appareil de type Sukhoï 22 s’est écrasé.
105 dollars le baril.
1000 morts.
47ème article du livre vert : «  est passible de mort tout libyen qui aurait porté les armes contre la Lybie. »
1000 dollars la semaine.
4ème producteur en Afrique.
105 dollars le baril.
1000 dollars la semaine pour tuer.
1 cran de plus, de BBB+ à BBB, la note souveraine de la Lybie.
1-1.
1000 dollars la semaine pour tuer.
16h45 : « vous avez vu les images ? »
2 heures et 27 minutes : le visage de Peter O’Toole.
1161 kilomètres entre Tobrouk et Damas.
750 ressortissants français en Lybie.
1 cran de plus.
1-1.
16h48 : « vous avez vu les images ? »
2 heures et 50 minutes : le visage grimaçant.
1000 morts, plus de 1000 morts.
3 avions pour évacuer les français dont la présence « n’est pas indispensable ».
1000 morts, plus de 1000 morts.
17h05 : « vous avez vu les images ? »
17h30 : la pluie n’a pas cessé de la journée et les eaux du canal sont saumâtres, constatent 6 ou 7 afghans rassemblés sur l’un des quais.
3 heures et 15 minutes, le visage grimaçant de Peter O’Toole.
22h45 : « vous avez vu les images ? »
0-0.


Publicités
Cet article a été publié dans poèmes par temps de crise. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s