Univers

P22-05-09_12.49

À présent, sur mon écran s’est matérialisée la sphère fantasmée par Borges, l’Aleph. De mon agrégateur netvibes, je vois clairement « tous les points de l’univers ». Ils ou elles ont repéré, rangé, classé les paysages, les villes, les quartiers, les rues, les places, des trajets, des étendues sans nom, les arbres, les fenêtres. Avec minutie et régularité. A certains moments, ils accélèrent, à d’autres ils ralentissent. Ils se font échos les uns les autres, engagent des entretiens infinis, nous tendent le miroir d’un monde en perpétuel mouvement.
Je les suis pas à pas. L’un d’eux en particulier. Il s’éloigne du centre par les mêmes portes que moi, arpente la même périphérie. Voit aussi la ville de dos, la ville dessous, la ville sous les os. Ramasse les mêmes rebuts ou tessons. En compose parfois des versets, des phrases déchirées, débris de prose qui sonnent étrangement.
Je le suis pas à pas et cela en est de plus en plus inquiétant. Tant il semble toujours parcourir les mêmes cités que moi. Dont je connais chaque dalle, chaque escalier, chaque arbre déraciné, chaque auto brûlée.
Pas à pas plus inquiet comme le héros d’Adelbert von Chamisso. Sans, comme Peter Schlemihl , être à la poursuite d’une ombre, mais poursuivi par elle. Une ombre de plus en plus importante à mesure qu’elle s’avance. Et si ce n’est pas une ombre, il s’agit sans doute d’un frère. Et je suis assez fier de me retrouver sur la même bibliothèque que lui.

arton233arton232

Publicités
Cet article a été publié dans éclairage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Univers

  1. mahigan dit :

    il y a vraiment quelque chose qui bouge en ce moment : univers en mouvement – avec des synergies même de loin, comme les paires de quanta…
    et c’est la première fois que je vois le widget « preview » sur mots-liens – à quand, pas juste un preview, mais un view, un surgissement du flux sur la page?

    • danyack dit :

      oui, je suis chaque fois plus surpris par le surgissement sur la toile d’écritures engagées et nouvelles… il y a une émulation incroyable…s’imaginer il y a seulement 15 ans, celui qui s’engageait à écrire était seul le plus souvent…là il y a des expériences qui s’enrichissent, qui avancent les une vis à vis des autres…

  2. Hab dit :

    intimidé de me retrouver en cette compagnie, même mes déambulations sont plus mentales que réelles, mais cette circulation de site à site est désormais le noyau de notre « vie dangereuse », si on entend par là certain goût d’aller aux fonds obscurs et de l’être et du monde ? merci d’être là

  3. ruelles dit :

    Belle idée que cette marche, expédition en somme, partant de points isolés d’un territoire commun, agrégat de pas même éloignés les uns des autres et qui se croiseraient, se construiraient par des fils invisibles ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s