Un rêve

C’est la nuit. Tu es allongée sur le lit près de moi.

Un bruit étrange derrière les volets. Un cri. Immédiatement, je crois qu’il s’agit du cri d’une chauve-souris.

Une crainte. La crainte que la porte soit restée ouverte.

Je m’empresse d’aller voir. Le cri. Simplement mon souffle qui traverse difficilement mes narines encombrées.

Dans le couloir, dans l’obscurité, mon chemin sans difficulté. Je connais les lieux. En avançant, je fais le plus de bruit possible. Pour susciter plus de crainte que je n’en aie.

En verrouillant la porte. Je prends conscience que je suis dans la maison de mes parents. Que nous occupons la chambre du fond à droite. La chambre de ma sœur autrefois.

A présent, je pense aux questionnements de ma fille sur son grand-père, sur ma sœur, sur moi-même. Des maux qui semblent l’agiter intérieurement. Des mots que j’aimerais trouver pour te soulager.

A présent, je suis éveillé.

Publicités
Cet article a été publié dans sous mes pas. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Un rêve

  1. benvaro dit :

    Et dormir, cette nuit, je ne suis plus sûr de le pouvoir… 🙂

  2.  » […] dans l’obscurité, mon chemin sans difficulté.  »

    Je ne sais pas pourquoi mais j’aime beaucoup ce morceau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s