Le dernier des fous.

a5937.jpg

Silence. L’obscurité. Le nom des comédiens à droite puis à gauche. Cérémonial. Une minuscule ouverture. La lumière. Un œil observe l’activité d’une ferme. Un enfant, démarche chaloupée, bras ballants, traverse l’écran, dessine la courbe qui relie l’ensemble des personnages. Une famille. Le cinématographe est, étymologiquement, l’écriture sur l’écran, et de surcroît sur notre rétine, de l’image en mouvement; les premières minutes du film de Laurent Achard en sont une illustration impressionnante. D’emblée, on sait que l’œuvre qui est projetée devant nous n’est pas un film de plus, un prétexte pour faire fonctionner l’industrie cinématographique, mais la création d’un auteur disposant d’une surprenante maîtrise. Chaque plan est à sa place, chaque cadre est architecturé, semble nous parler de la tragédie qui est en train de se jouer. La qualité d’un film se mesure,je crois, à la persistance de ses images dans notre œil et dans notre cerveau. Le visage de la mère comme déposé sur l’accotoir de son fauteuil qui regarde son fils, qui nous regarde, longuement, très longuement. Le corps du garçon debout devant la porte de sa mère. Les corps des amants, homosexuels, enveloppés dans la végétation d’un bois d’alentour. Imprimés en moi bien plus profondément que l’ensemble de la production cinématographique de l’année passée. Rarement un film m’aura autant bouleversé, bousculé physiquement que celui-ci. Le dernier des fous mérite plus qu’une critique paraphrasant son récit dans Télérama et ne se retrouvera sans doute jamais aux césars mais il écrase l’ensemble de la production cinématographique française présente. Une lueur sur l’écran noir. Des corps. Une détonation.

Publicités
Cet article a été publié dans éclairage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s